BEATRICE LEVINSON

Vous vous demandez peut-être si vous réagissez à certains aliments, ou même à une combinaison d’aliments. Il existe de nombreux laboratoires qui peuvent vous évaluer par une analyse de sang, mais ils sont aussi généralement assez coûteux. Il existe cependant un test facile, fait maison et gratuit, qui peut vous aider à déterminer si vous avez une intolérance ou une sensibilité aux aliments. Je parle spécifiquement de sensibilité et NON de réactions allergiques anaphylactiques graves.

Ce test s’appelle le Home Pulse Test ou test Coca (du Dr Arthur Coca, MD).

1. Évitez l’aliment suspecté pendant au moins 4 jours.

2. Mangez une quantité modérée de l’aliment suspecté à jeun. Ne consommez aucun autre aliment dans les 2 heures précédentes (l’eau potable suffit).

3. Mesurez le pouls (battements par minute) avant, et 5 à 10 minutes après avoir mangé l’aliment en question.

4. Calculez la différence de pouls. Si votre pouls a augmenté de plus de 10 battements par minute, vous avez probablement une intolérance à cet aliment, même si vous ne présentez aucun autre symptôme.

Les intolérances ou les sensibilités alimentaires, en plus d’augmenter votre pouls, entraînent de nombreux effets et symptômes sur le corps, pour n’en citer que quelques-uns : maux de tête, éruptions cutanées, boutons, acné, asthme, infections chroniques, fatigue, insomnie, fatigue surrénale, troubles thyroïdiens, douleurs articulaires, maladies auto-immunes, dysfonctionnement du foie, diabète, maladies cardiaques, déséquilibres hormonaux, problèmes digestifs (ballonnements, gaz, diarrhée, constipation), brouillard cérébral, dépression, anxiété, manque de concentration, troubles de l’attention, et même contribution à l’autisme, à la maladie d’Alzheimer et à la maladie de Parkinson. Vous pouvez donc comprendre pourquoi l’identification de ces aliments est l’un de mes principaux outils pour aider les patients, et faire ce test à domicile pourrait être une étape très importante dans votre parcours de guérison.

Une fois les sensibilités alimentaires identifiées, vous devrez suivre un régime spécifique, tel que le régime GAPS, et travailler en même temps sur la guérison et l’étanchéité des parois intestinales. La guérison peut prendre entre 6 mois et 3 ans, mais ce n’est pas grave, car vous mangerez beaucoup d’aliments nutritifs et délicieux, notamment ce que j’appelle les aliments de guérison GAPS, à savoir le bouillon, les aliments fermentés, les graisses animales et les abats. Ces quatre catégories d’aliments sont ESSENTIELLES pour votre processus de guérison. Vous consommerez également tous les fruits et légumes frais, toutes les viandes, poissons et crustacés, ainsi que les noix et les graines. Vous éviterez complètement tous les sucres (sauf le miel brut), tous les glucides et tous les aliments raffinés/dénaturés.

Bien sûr, des compléments spécifiques peuvent également être nécessaires pour contribuer à votre parcours de guérison, et cela doit être déterminé par votre praticien de santé, mais commencer par éliminer les aliments incriminés est un MUST.

Alors, voilà : faites votre test COCA… vous savez ce que je veux dire… Pas la boisson, hum !!!

Bien à vous, en bonne santé, 

Béatrice

Les commentaires sont fermés.