BEATRICE LEVINSON

Le sucre fait partie des cinq saveurs (acide, amer, sucré, salé, umami); le lait maternel est sucré, il fait donc partie de la nature, mais alors pourquoi serait-il si mauvais pour notre santé ? 

La première raison est que le sucre s’est immiscé dans beaucoup trop d’aliments (vinaigrette ou petits pains par exemple), et sous différentes formes. Or ces formes de sucres sont souvent très transformées, et n’ont plus rien avoir avec un aliment sain. C’est la raison pour laquelle j’appelle le sucre « l’Ennemi publique No 1 » 

On retrouve par exemple du sirop de glucose issu de blé ou de maïs aux OGM; du fructose, qui s’il était issu des fruits pourrait rester sain, mais lui aussi est issu de blé ou de maïs aux OGM. Il y a bien sur le sucre blanc, extrait des betteraves à sucre (OGM) et de la canne à sucre (OGM), qui est ensuite raffiné, et blanchi à l’eau de javel. Le sucre roux (ou Cassonade) est également extrait de la canne à sucre ou de la betterave, à la seule différence c’est qu’il n’est pas blanchi, mais cela le rend très peu différent du sucre blanc. 

Les seuls sucres acceptables sont les sucres complets, non raffinés, soit issus de la canne à sucre (encore faut-il qu’elle ne soit pas génétiquement modifiée), donc riches en minéraux, tels que le Rapadura, ou encore la mélasse, le miel, ou le sirop d’érable s’ils ne soient ni chauffés, ni raffinés, ni pasteurisés.

Il faut savoir que tous ces sucres, même naturels et de bonne qualité, ont cependant un indice glycémique assez élevé, et induisent une sécrétion d’insuline importante. L’insuline est une hormone qui transporte le sucre et le stock dans les muscles, le foie, ou les tissus adipeux. Attention donc pour les personnes diabétiques ou pré-diabétiques à ne pas consommer de sucres, même s’ils sont non raffinés.

Les édulcorants, tels que l’aspartame, le sucralose, la saccharine, ou encore l’acesulfame K, bien qu’ils aient un index glycémique à zéro, engendrent d’autres types de problèmes, tels que maux de tête, vertiges, fatigue, épilepsie, tachycardie, problèmes de vision, crises de panique, et douleurs articulaires. Je ne les recommande donc pas du tout !


Enfin, il y a d’autres formes de sucres « artificiels » tels que le maltitol, le sorbitol, le xylitol, et l’erithrytol. Ils ne contiennent aucune calorie, ont un indice glycémique très bas, et ne stimulent pas l’insuline. Par contre, ils ne sont pas absorbés par l’intestin, donc ils viennent l’irriter, et peuvent favoriser des diarrhées. 

Le Stevia est le seul édulcorant que je recommande. Il est extrait de la plante Stevia Rebaudiana, famille des astéracées, originaire d’Amérique du sud. Il contient zéro calorie, a un indice glycémique à zéro lui aussi, et n’engendre aucune sécrétion d’insuline. Petit bémol, il a un arrière gout que certains n’aiment pas du tout.

Il ne faut pas oublier que l’alcool est un sucre pur, qu’il fait augmenter l’insuline très rapidement, et reste un grand perturbateur de la glycémie, entraînant donc prise de poids, diabète, maladies cardio-vasculaires, etc.

Les glucides  même s’ils ne sont pas sucrés au goût, restent des sucres complexes, et font eux aussi augmenter les taux de sucre et d’insuline dans le sang. Ils contribuent énormément au diabète, à l’obésité, aux maladies cardio-vasculaires et à l’inflammation. S’ils sont raffinés, c’est pire, mais quant à dire que des sucres complexes sont bons à la santé, attention ! 

Quels sont les effets délétères du sucre sur votre santé? 

  • Augmentation de l’insuline : Quand l’insuline monte, elle
    contribue au stockage des graisses; elle fait monter le cortisol, ce qui entraine des troubles tels que dépression, anxiété, les crises de panique, insomnie, et / ou hyperactivité. L’insuline augmente l’appétence et surtout pour le sucre. Elle augmente aussi la résistance à la leptine, qui est une hormone de satiété. Elle rend le sang plus collant, ce qui entraine des maladies cardio-vasculaires. Elle stimule les cellules cancéreuses, l’inflammation, et le stress oxydatif, qui joue un rôle dans la maladie d’Alzheimer.
  • Induit l’inflammation : « les deux plus grandes causes d’inflammation au 21ème siècle sont les sucres (y inclus les glucides) et les intolérances alimentaires (surtout le gluten) » – Dr. Mark Hyman. 
  • Obésité : due à une surconsommation de sucres « cachés » et à la résistance à l’insuline.
  • Maladies Cardiovasculaires : Le sucre est un irritant pour les artères, sur lesquelles se développent des athéromes qui induisent des crises cardiaques et / ou des AVC.
  • Diabète : Le diabète de type 2 est totalement lié à l’obésité et à la consommation excessive de sucres, d’édulcorants, et de glucides (surtout raffinés).
  • Un vieillissement plus rapide : Les cellules s’agglutinent (se collent) empêchant une bonne circulation et une bonne nutrition propre aux tissus. Le corps est mal nourri, manque d’oxygène, et s’affaibli.
  • Effets sur le cerveau : La maladie d’Alzheimer s’appelle aussi Le diabète de type 3. La dépression, l’anxiété, les insomnies, les TOC, l’hyperactivité, la maladie de Parkinson et la démence, sont tous liés à un taux de sucre trop élevé.

Que faire pour éviter de développer du diabète/un taux de sucre trop élevé ? 

  • Nutrition : Le plus important !!! Manger trois fois par jour, tous les jours, c’est ce qui a le plus d’impact sur votre santé ! Réduisez le sucre et les glucides ; augmentez les graisses (beurre, fromages gras, graisse de canard et d’oie, huile d’olive VRAIE), les avocats, oléagineux, poissons gras et viandes de qualités élevées sur pâturages ; mangez des légumes, des œufs, et quelques fruits seulement (car les fruits restent une forme de sucre).
  • Bougez : L’exercice, la marche, le jardinage, etc.. permettent aux muscles d’utiliser le sucre consommé.
  • Évitez l’hypoglycémie qui fatigue le pancréas et entraine le diabète plus tard. 
  • Prenez soin de votre foie : Le foie transforme le sucre en glycogène et le stock. Le glycogène est secrété par le foie en cas de besoin (la nuit, entre les repas, et en cas de jeune).
  • Certains compléments alimentaires peuvent vous aider à réguler votre taux de sucre: chrome, vanadium, zinc, ou encore acide lipoique, carnitine, l’enzyme Q10, huile de foie de morue, magnésium, Vitamines B, etc. Et cette plante, la Gymnema Sylvestris réduit le désir de sucre… mais aucun complement ne remplacera jamais un régime alimentaire pauvre en sucres et pauvre en glucides ! C’est la clé de votre longévité, de votre poids, et de votre équilibre. 

Les commentaires sont fermés.