BEATRICE LEVINSON

Qu’est-ce que les hormones ?
Les hormones sont des produits chimiques fabriqués par les glandes endocrines qui transportent un message d’une cellule à l’autre. En effet, seule une petite quantité d’hormone est nécessaire pour modifier le métabolisme cellulaire. Notre corps a des récepteurs hormonaux partout, donc nous sommes très sensibles aux changements de nos hormones … oui mesdames, vous le savez bien !
On sait maintenant, que les produits chimiques exogènes (externes) ont des effets semblables  (mimiques) à certaines de nos hormones, et affectent donc notre corps, tout comme le font nos hormones endogènes (fabriquées par le corps).

Pourquoi voit-on tant de déséquilibres hormonaux chez les femmes aujourd’hui ?     

Les problèmes hormonaux sont causés par de nombreuses choses: La première cause se sont les perturbateurs endocriniens (phtalates, pesticides, engrais chimiques, métaux lourds, Téflon, chlore, benzène, formaldéhyde, ou encore le parabène). La deuxième cause c’est le style de vie (mauvaise alimentation, manque d’exercice, manque de sommeil, ou même un stress chronique, etc.). Autres causes très communes: le déséquilibres du sucre sanguin, le manque d’acides gras essentiels (huiles de poisson), et les problèmes digestifs, qui sont excessivement fréquents. Enfin, il faut toujours penser au foie, car c’est lui qui gère en grande partie les fluctuations hormonales.  la fatigue des surrénales, les problèmes de thyroïde, et les déséquilibres des neurotransmetteurs sont eux aussi en lien avec des perturbations hormonales. Il faut donc une approche globale pour que nos hormones soient équilibrées. 

Quels sont les symptômes des déséquilibres hormonaux ?

Ils sont nombreux et peuvent être: 

  • Des règles irrégulières, trop abondantes, des crampes, une poitrine douloureuse.
  • Les sautes d’humeur comme l’irritabilité, l’anxiété, la dépression et l’obsession.
  • L’insomnie ou la mauvaise qualité du sommeil
  • Les maux de tête et migraines
  • La rétention d’eau et la prise de poids
  • Les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes
  • La fatigue et l’épuisement
  • La perte de cheveux et les ongles fragiles
  • Les extrémités froides ou le manque de circulation
  • La peau plus flasque
  • SOPK (Syndrome des Ovaires Poly kystiques) et l’endométriose
  • Les fibromes et les kystes
  • La diminution de la libido
  • L’infertilité ou les difficultés pour garder une grossesse
  • La sécheresse vaginale
  • Le cerveau embrumé et le manque de concentration
  • La faiblesse de la vessie 

La ménopause 

Les symptômes de la pré-ménopause peuvent commencer 10-15 ans avant la ménopause. L’age officiel de la ménopause est de 51 ans, et quand il n’y a plus de règles pendant au moins un an. Il est normal que le taux d’hormones diminue avec l’âge. Par contre, en testant les hormones correctement, on constate souvent une dominance oestrogénique, ce qui veut dire que les hormones ne sont plus équilibrées, et c’est cela qui va donner tout un tas de symptômes. 

Les hormones quand elles sont équilibrées, ont des propriétés anti-inflammatoires, on a donc tendance à être plus enflammé après la menopause.  

D’autre part, les surrénales (dont on parle rarement en médecine allopathique, mais beaucoup en médecine fonctionnelle) font partie intégrante de notre système hormonal, ce qui signifie, que si elles sont en bonne santé, elles vous faciliteront le passage à la ménopause. Sinon, un grand nombre de  symptômes comme ceux cités ci-dessus risquent de se manifester. 

Comment tester vos hormones ?

On peut demander à son médecin de prescrire une analyse de sang pour vérifier les taux d’hormones. Cependant on ne va mesurer que les taux d’hormones du JOUR même où on fait un prélèvement sanguin. Hors nous savons bien que nos hormones fluctuent quotidiennement. Pour cette raison, nous préférons en médecine fonctionnelle, tester les hormones par la salive et à la maison, ce qui permet de prélever plusieurs échantillons à plusieurs jours d’intervalle, pendant un cycle entier si la femme a encore des règles, ou alors sur quelques jours si la femme est ménopausée. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur la manière d’être testée, n’hésitez pas à m’en parler directement. 

Une approche naturelle pour les déséquilibres hormonaux:

Pour équilibrer ses hormones, il faut d’abord acquérir des bonnes bases: 

  • Se nourrir d’aliments sains et cuisiner maison.
  • Guérir l’intestin (avec des bouillons maison) et nourrir sa flore intestinale avec des aliments lacto-fermentés.
  • Traiter les hypo et/ou les hyper glycémies.
  • S’occuper des surrénales.
  • Éliminer l’inflammation causée par des intolérances alimentaires, des infections, des métaux lourds, des produits chimiques, ou du stress.
  • Aider votre cerveau et vos neurotransmetteurs avec des acides gras essentiels. 
  • Et enfin, si besoin, on peut utiliser des suppléments alimentaires comme Le Maca, le framboisier, la sauge, le gattilier, ou encore la phosphatidyl serine, les huiles de bourrache, etc., MAIS cela reste une décision individuelle, à prendre en fonction des résultats des tests effectués, et de l’hygiène de vie de chacune. 

Les commentaires sont fermés.