BEATRICE LEVINSON

1. Les grands mythes :

On entend beaucoup de choses fausses concernant la nutrition aujourd’hui. Voici les plus grands mythes. Par exemple, que les graisses saturées sont dangereuses, elles bouchent les artères, et font grossir, ce n’est pas vrai. Aussi, que le sel est mauvais et fait monter la tension artérielle ou que le fromage fait augmenter le cholestérol, c’est faux ! On dit souvent que plus on mange de fibres, mieux c’est mais pas toujours ! Il est dit que les sauces sont mauvaises pour la santé mais ça dépend, si elles sont sans sucre ajouté elles ne sont pas mauvaises ! Pendant cette période on peut entendre par exemple que le vin rouge est bon pour la santé ? Evidemment, ce n’est pas vrai ! Il faut savoir que tout n’est pas une question de calories et que le régime végétarien ne contribue pas à la longévité ! Enfin, lorsque l’on dit  » un petit écart ne fait de mal à personne.. » et bien, ça dépend !

2. Les gros problèmes de l’industrie agro-alimentaire :

Il y en a beaucoup.. comme les aliments génétiquement modifiés: 90% du blé, du maïs, du soja, du colza et maintenant de la papaye, betterave, etc.. les pesticides, insecticides, fongicides. Le manque de minéraux, vitamines, autres micronutriments. Il existe un trop gros excès de sucres: sirop de maïs, édulcorants mais aussi d’huiles sur-oxydées (surchauffées) sont rances, puis désodorisées ! Les produits pasteurisés sont des aliments morts. Enfin, le glutamate est partout (bouillon cubes, sauces préparées, épices, etc.) CCL : La nourriture moderne = calories vides: peu de matières grasses, peu de protéines, peu de sel, peu de viande rouge, pas d’abats, mais plein de sucres, plein d’huiles hydrogénées, de pesticides et métaux lourds !

3. Qu’est-ce qu’un repas de fêtes bon et sain?

D’abord, il faut choisir de vrais aliments: du beurre, crème fraiche, graisse de canard, sauces maison faites avec les jus de cuisson (riches en nutriments). On évitera tout aliment préparé et on privilégie le fait maison ! Il faut manger Bio et/ou local issu de petits producteurs : faire les marchés. On peut préparer des viandes ou des poissons (sauvages) : volailles, viandes rôties, plats en sauce (sans farines) + légumes. Aussi, on peut manger des fruits de mer (riches en minéraux), du foie gras, boudins, pâtés, terrines, rillettes, etc.

N’oubliez pas les bases: bouillons pour les minéraux, graisses animales pour le cerveau, aliments fermentés pour la digestion, protéines animales pour le renouvellement cellulaire, et légumes pour nettoyer.

4. Mes repas de fête:

Voici quelques exemples!

  • Pour les apéritifs : Jus de légumes ou de fruits mélangés ; vin ou champagne Bio ; noix diverses, œufs de poisson sur pain sans gluten, olives, aïl mariné, anchois marinés, truite fumée, saumon fumé sauvage, saumon cru (Gravelax) ; œufs de poisson.
  • Huitres et autres fruits de mer
  • Foie gras; salades gourmandes (sans pain)
  • Gibier en sauce ; magrets de canard en sauce, dinde farcie, chapon, oie…
  • Purée de céleri rave, riz de chou-fleur, gratin de patates douces.
  • Fromages
  • Si besoin de pain : on privilégie le sans gluten ou le pain des Fleurs
  • Desserts aux fruits, crème brûlée, dessert au chocolat (sans gluten).

Enfin, tout est fait maison, avec peu/pas de sucre en privilégiant le régime cétogène ou GAPS.

5. Conclusion :

Tout est individuel, il faut garder une certaine discipline tout en se permettant quelques écarts en connaissance de cause ; ne pas tout lâcher et tout dépend de là ou vous en êtes dans votre programme. La douleur est un toujours un facteur de motivation. Si vous prenez du poids, remettez vous immédiatement sur votre régime.

Pour vous aider : jeûne, charbon végétal, argile verte, Nux Vomica, Desmodium, pissenlit, H.E menthe poivrée, gingembre, vinaigre de cidre, Betaïne HCL, enzymes, jus de légumes, et lavements.

Joyeuses Fêtes !

Les commentaires sont fermés.