BEATRICE LEVINSON

Maeva

Il est vrai que le temps file à toute allure et que cela fait bien longtemps que je ne suis pas revenue vers vous, bien que je continue mon parcours vers une santé retrouvée!
Je dirais qu’au niveau du diabète, il y a une amélioration significative depuis le début de GAPS il ya maintenant plus d’un an et demi. Avec une hémoglobine glyquée à 5,6 stable depuis le début (j’étais à 7 depuis des années avant de commencer GAPS). Il y a quand même des hauts et des bas mais c’est inhérent à cette maladie je pense, qui reflète beaucoup l’état physique et psychologique dans lequel on se trouve. En d’autre terme, les vacances ont été salvatrices, les glycémies étaient parfaites et l’activité physique m’a permis de baisser considérablement mes doses d’insuline. Par contre, la rentrée et son lot de stress ont un peu “boulversé cet équilibre”, mais je m’en doutais..

Par ailleurs, je n’ai pas du tout subit d’épisode allergique cette année, ce qui ne m’était pas arrivé depuis ma plus tendre enfance, quel bonheur! J’avais pour habitude de passer le printemps et le début de l’été dans les mouchoirs, l’été dernier ne m’avait pas non plus épargné contrairement à cette année.
Mon acné se résorbe petit à petit, le processus est lent mais je vois de réelles améliorations.
En règle générale, je ressens beaucoup plus le lien entre les choses qui se passent dans mon corps depuis que je ne prends plus aucun médicaments (hormis l’insuline), et beaucoup de choses sont liées aux cycles hormonaux (acné, maux de têtes, augmentation de la glycémie,etc..). Cela me semble important à souligner car je ne m’apercevais pas vraiment de tout ça avant. L’augmentation des glycémies en fonction du cycle par exemple ne m’avait jamais interpellée.
Concernant les maux de tête, ils sont uniquement liés aux règles et surviennent environ 2 jours avant, je sais parfaitement les identifier et je les attends! J’en avais beaucoup plus avant…
Sinon, je suis suivie de prés par le docteur Saby pour mes dents, qui m’aide petit à petit à retrouver une bouche plus seine, et il y a du travail!

En résumé, pour rien au monde je ne reviendrais en arrière, beaucoup de gens ont le sentiment que je fais des sacrifices en ne mangeant plus de ceci ou de cela, mais je ne peux que leur dire à quel point je me sens mieux, et pas du tout frustrée! C’est un tout, un ressenti général. Je sais que la route est encore longue mais je ne suis pas essoufflée, bien au contraire!

Je compte bien vous revoir en consultation prochainement, dés que mon emploi du temps me le permettra.